News

Observation : une année à la loupe

Réagir
  • Imprimer Email Facebook
  • Publié le 12 juin 2009

Fonction capitale du PRMA, la mission Observation tournera cette année autour de deux axes majeurs : la mise au point d’indicateurs sur l’emploi dans le secteur de la musique et la production d’une étude socio-économique sur l’environnement professionnel des musiciens. Un travail riche de sens dans un contexte de crise qui n’épargne pas le milieu des musiciens à La Réunion.

La mission Observation du PRMA pilotée Guillaume Samson, permet de comprendre avec acuité les ressorts du secteur musical à la Réunion afin de mieux en informer les acteurs, les institutions, mais aussi le grand public qui s’y intéresse.

Le premier volet de ce travail – la production d’indicateurs sur l’emploi – consiste à créer des outils statistiques qui permettront de caractériser le secteur musical réunionnais en termes d’emploi. Ces outils de mesure permettront d’évaluer le niveau de professionnalisation des musiciens réunionnais et la part des intermittents dans cette économie. Piloté par Guillaume, ce travail a été confié à Erika Toutain. Sur le terrain depuis plusieurs mois, celle-ci est chargée de recueillir des données sur les structures de production et de diffusion, en matière de disque comme de spectacle vivant, afin de dégager des ordres de grandeur qui permettront de suivre l’évolution du secteur à l’aune de ces premières données.

Dans un second temps, ces statistiques alimenteront la base documentaire du PRMA développée au sein du Centre de ressources dont le développement est une priorité d’action pour 2009 . A terme, les chercheurs n’excluent pas une publication des indicateurs principaux dans un document plus ciblé « grand public ».

Second volet du travail mené cette année par la mission Observation : la production d’une étude socio-économique sur l’environnement professionnel des musiciens. Il s’agira de recenser les acteurs, de caractériser les réseaux de coopération et d’identifier les interactions, ou l’absence d’interactions, entre les structures. L’objectif est d’avoir une meilleure visibilité sur les différentes filières. Un travail en lien avec la rédaction du Muzikannuaire, dont Guillaume est chargé de mettre à jour la partie professionnelle et qui sera en ligne dès la fin du mois de mars. Ensuite, l’étude finalisée devrait faire l’objet d’un compte-rendu public sous la forme d’une conférence-débat programmée dans le courant de l’année avant, peut-être, la publication d’une synthèse sur format papier. extrait du Muzikalité N° 34

vos réactions


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.